Diagnostic gaz : tout ce qu’il faut savoir

Lorsqu’un bien immobilier est mis en vente, le propriétaire doit constituer un dossier de diagnostic technique (DDT) à fournir à l’acquéreur le jour de la promesse vente. Ce dossier regroupe tous les diagnostics immobiliers obligatoires parmi lesquels le diagnostic gaz. Conçu dans le but de prévenir tout accident dû à une installation défaillante de gaz (intoxication, explosion…), ce diagnostic immobilier est celui sur qui nous allons nous intéresser dans cet article.

Avant de commencer, c’est quoi le diagnostic gaz ?

L’état de l’installation intérieure de gaz encore appelé diagnostic gaz n’est rien d’autre que la vérification des conduits d’alimentation de gaz dans votre bâtiment. Devenu obligatoire pour les contrats de vente et de location, il fait partie intégrante du DDT. Son rôle : assurer la sécurité des habitants, du local et de ses alentours.

Quels sont les logements concernés par ce diagnostic ?

Tout d’abord, la vérification de l’état de l’installation intérieure de gaz n’est obligatoire que pour les biens immobiliers disposants d’un équipement en gaz. De plus, d’autres critères peuvent plus spécifiques impliquer ou non un bâtiment.

Comment se déroule le diagnostic gaz ?

Avant de commencer, il faut tout d’abord savoir que le diagnostic gaz est essentiellement effectué par un professionnel : un diagnostiqueur certifié gaz. Le diagnostic en question dure environ 30 minutes et se déroule en plusieurs étapes. Le diagnostiqueur effectue une vérification des états des appareils fonctionnant au gaz et leurs raccordements. De même, il examine les tuyauteries de gaz, le système de ventilation et d’aération des différentes pièces. NB : seules les parties accessibles de votre installation seront analysées. Ceci dit, aucun démontage ne sera effectué. Une fois la vérification terminée, le diagnostiqueur doit classer les anomalies (s’il y en a) suivant leur ordre de gravité. Ainsi, on distingue les anomalies :

Pourquoi effectuer un diagnostic gaz ?

Ce n’est un secret pour personne, les accidents dus à une fuite de gaz sont le plus souvent mortels (explosion, incendies, intoxication…). Ainsi, le diagnostic gaz sert à protéger les habitants d’un logement ainsi que leurs voisins de tels accidents.

Quelle est sa validité

Le diagnostic gaz est valide pour 3 ans en cas de vente et 6 ans en cas de location. Cependant, si l’installation intérieure de gaz subit une modification, le diagnostic doit être renouvelé. Toutefois, si un certificat de conformité a été délivré pendant la modification, il peut faire office de diagnostic. Remarque : en cas d’absence de diagnostic gaz dans votre dossier de diagnostic technique, l’acquéreur du bien peut, soit annuler la vente, ou alors demander une réduction du prix du bien.